dimanche 7 mai 2017

Le temps des cueillettes

"J'ai partagé le monde en deux :
d'un côté il y a ce qui est poétique
de l'autre côté ce qui ne l'est pas.
Ce qui est poétique existe à mes yeux,
ce qui n'est pas poétique,
je ne le regarde même pas" 
(Alexandre Romanés, sur l'épaule de l'ange.)


Cueillette de coucous (primevères officinales) et ail des ours en montagne
Merci à ma maman Laetitia pour les photos!

     Et voilà que les gais rossignols et les merles moqueurs sont tous en fêtes, et si nous ne sommes visiblement pas encore  au temps des cerises me voilà déjà au temps des cueillettes. Car voilà, ici en Provence c'est au printemps que tout se joue, et il faut aller vite, courir après les fleurs, les feuilles et les bourgeons. Dans les bois, dans les prés, au bord des ruisseaux, sur les coteaux, les cueillettes s’enchaînent. Dans les épines des prunelliers, des aubépines et des ronces. Dans la douceur de la primevère, de la mauve ou du lierre terrestre. Dans l'odeur souffrée de l'ail des ours. Les mains tantôt noircies par la sève des bourgeons de pin ou du latex des feuilles de figuier, tantôt vertes des feuilles de frênes ou jaunies par le pollen des fleurs de sureau. La cueillette, c'est ma liberté.


Cueillette et séchage des bouquets d'Aubépine, récoltée en bouton lorsque ceux-ci sont bien blancs et bien gonflés, prêts à éclore.

   Après la cueillette, je transporte les plantes au séchoir. Mais la plupart des plantes ont besoin d'être travaillées avant (ou après) le séchage, c'est ce que l'on appelle le mondage. Les feuilles de ronces et de framboisier sont ramenées en vrac, puis les feuilles sont découpées au ciseau. Les feuilles de figuiers sont tronçonnées en menus morceaux. Dans tous les cas, il y a toujours un tri à faire avant ou après le séchage.


Mondage en famille, cueillette de bourgeons de pin

   Entre deux cueillettes et le travail aux jardin, je deviens petites mains, je met en sachet, en flacon, en bouteille. Parfois je deviens aussi graphiste autodidacte afin de concevoir les étiquettes des produits.

Les produits arrivent!

Cueillettes de fleurs comestibles et herbes fraîches
pour les restaurants.
Pressage, filtration et mise en flacon
des extraits de plantes : alcoolatures,
extraits de bourgeons.



 Mais voilà déjà que les jardins m'appellent, il faut préparer le sol pour l'arrivées des plantes cultivées, celles qui ont besoin de nous, de nos soins. Les menthes, mélisses, verveines, hysopes etc.. arrivent la semaine prochaine. Je reprend à contre-coeur la remise en état des faïsses (*parcelles en terrasse). Ras-le-bol des gros chantiers, mais cette fois-ci j'en vois le bout. Bientôt tout sera en place, enfin presque, puisqu'il faut bien toujours des rêves et des projets.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire