dimanche 8 novembre 2015

Fin de saison


Des paniers de légume encore très colorés!
   Ah quel bel automne cette année vous ne trouvez pas? Des couleurs particulièrement flamboyantes d'une grande beauté, et des journées magnifiques. Bon d'accord, un épisode cévenol toutes les semaines mais à part ça tout va bien! (les épisodes cévenols sont des épisodes de pluies très violents qui arrivent par la méditerranée pour venir se coincer dans nos montagnes cévenoles, un vrai plaisir si si je vous assure)

  Du coup tant qu'il fait beau et qu'il ne gèle pas on continue à avoir poivrons, tomates, haricots, aubergines et courgettes. Des récoltes de framboises juste incroyables! (7kg à la dernière récolte). On vient juste de rentrer les courges. Et en prime, les girolles courent la forêt. 

Elles sont pas belles? De magnifiques courges anciennes Yougoslaves, appelées doigts blancs. Je vous avoue qu'elles ne sont pas très pratiques à éplucher, mais elles sont délicieuses!


        Les oignons sont mal partis pour se conserver cet hiver. Ben oui, avec la canicule ils ont pris peur et beaucoup ont entamé leur deuxième cycle avant la récolte. C'est à dire que normalement les oignons fleurissent la 2ème année pour assurer leur descendance (les graines), mais en cas de stress, ils peuvent fleurir dès la première. Dans ce cas, l'oignons fait une deuxième pousse qui va porter la fleur et qui épuise le bulbe, qui du coup ne pourra pas se conserver et va ramollir. Donc, désolée les gars mais direction la casserole. Tant mieux, ont à des fans de notre confit d'oignons maison!

Des fois, il y a des trucs on se demande pourquoi on les a pas acheté avant, comme cette mandoline par exemple.
Bon parfois j'ai peur de perdre un bout de doigt, mais wouaouh ça carbure!


     Les ruches sont prêtes pour l'hivernage. Les abeilles butinent encore un peu avec la douceur mais elles vont bientôt prendre leur rythme d'hiver. De notre côté, nous avons préparé la teinture mère de propolis. La propolis est recueillie par les abeilles sur certains végétaux comme le peuplier. Les abeilles s'en servent pour désinfecter et assainir la ruche, et comme matériau pour combler tous les petits trous, ainsi que pour "momifier" certains éléments étrangers de la ruche qu'elles ne peuvent pas sortir (comme des mulots, des lézards etc...)

     La propolis a de remarquables propriétés thérapeutiques. C'est un puissant anti-infectieux (antifongique, antiseptique et antibiotique). La teinture mère s'utilise diluée pour stimuler l'organisme à lutter contre les maux de l'hiver (et de toute l'année d'ailleurs), et comme antiseptique sur les petits bobos (toujours diluée).
Propolis brute pure après le tri.


   On récupère deux types de propolis, celles que l'on récolte sur des grilles spéciales que l'on place dans la ruche afin de récolter de la propolis d'excellente qualité, et la propolis de grattage que l'on récupère en grattant les corps de ruche ou les cadres. Celle-ci comporte plus de cire.

     On met la propolis à tremper dans de l'eau froide afin de laisser remonter à la surface la cire et divers débris. On garde ce qui remonte à la surface car cela comporte quand même toujours pas mal de propolis, et on le met de côté pour la préparation de baumes.

Poudre de propolis.
Ce qui est fond, c'est la propolis pure. On la met à sécher, puis direction le congélateur car le froid la rend friable. Ensuite, on la passe au blender/mixer afin de la réduire en poudre. Cette étape va permettre qu'un maximum de propolis soit au contact de l'alcool et d'en extraire plus de principes actifs.

Enfin, on mélange cette poudre avec un pourcentage de 180grammes de propolis pour un litre d'alcool à 70C° et c'est parti pour au moins un mois (voire deux) de macération à l'abri de la lumière. La teinture mère sera ensuite filtrée et mise en flacon.




      Même s'il y a encore un peu d'herbe, des châtaignes et des glands, il est grand temps de rentrer du foin pour les ânes! A raison d'un ballot par jour pour tenir l'hiver il nous en faut environ 80. C'est là qu'on se rend compte à quel point on manque de stockage, il n'y a jamais assez de place et on imagine pas tout ce qu'il y a besoin de stocker sur une ferme : foin, paille, grain, cagettes, emballage, légumes, fruits, engrais, terreau, outils, ruches, matériel divers, pots, bois et j'en passe! Bref, on a trouvé un petit abri de fortune, avec une bâche ça devrait le faire!

Chargement maximal pour notre carriole! C'est beau non? Ben en fait deux secondes plus tard tout était parterre!

Pour finir, instant mignon avec un câlin d'âne. C'est pas beau ça?

Photo de Dominique Ferrand. Merci! :-)

1 commentaire:

  1. Ohh bravoooo pour tout ce que tu fais je te félicite j'adoooore ^_^

    RépondreSupprimer