mercredi 22 avril 2015

Le retour de la kassine!

  
 © Emmanuelle


 Les beaux jours sont là et c'est plus que le moment pour préparer toutes les parcelles! En vrai, on est en retard, en retard sur tout. Du moins, c'est la sensation qu'on a toujours dans ce métier : celle d'être en retard et la crainte que tout ne soit pas prêt à temps. 

   Heureusement, pour la préparation des parcelles j'ai avec moi Alexia et Emmanuelle qui en profitent pour découvrir le travail en traction animale.

   Première étape : la mise en culture d'une terrasse qui était à l'état de sous-bois... Après quelques semaines de déssouchage, déracinage et nettoyage, nous passons la kassine équipée d'une sous-soleuse pour travailler le sol en profondeur, sans le retourner. Malheureusement, cachées sous la terre il reste encore beaucoup de racines, et même quelques souches ce qui rend le travail laborieux et long. Il faut souvent s'arrêter. De plus, la terrasse en question est étroite  ce qui rend le travail avec Fayou assez technique. Même lui, il en a marre!


Passage de la sous-soleuse



   Le lendemain, on reprend le travail avec Boris. La terrasse est bien propre grâce à notre travail de la veille. On crée des buttes avec les disques billonneurs. Entre les buttes, on re-passe la sous-soleuse pour bien ameublir l'emplacement des pommes de terre. Dans les sillons, on sème. Cette année, j'ai trempée les pommes de terre germées dans du lithotamne, une algue riche en calcium et en minéraux. (C'est la poudre blanche que vous voyez : naturelle et autorisée en agriculture biologique bien sur). C'est un essai, afin de voir si cela contribue à un meilleur départ de cette culture.



Fini!
Plantation des pommes de terre



____________________________________________


Etape 2 : préparer la "grande" terrasse.

   La plus grande des terrasses était couverte d'engrais vert durant l'hiver (phacélie, moutarde, mélilot, lupin). J'ai donc fauché tout ça, à la faux. J'ai mis tout ce que j'ai fauché de côté : cela me servira de paillage pour les courgettes et les pâtissons. J'ai laissé les racines et chaumes en terre : celles-ci s'y décomposeront et enrichiront le sol en matière organique. 

 J'ai ensuite amené au sol tout ce dont il avait besoin : du calcium et des minéraux (lithotamne), du potassium et du phosphore (cendre de bois), de l'azote (fumier composté de la ferme), du compost etc... Tout cela sera incorporé à la terre avec le passage de la kassine. Toujours le même principe : des passages à la sous-soleuse pour travailler le sol en profondeur, puis des passages avec le vibroculteur (ce que l'on voit dans la vidéo) pour travailler le sol en surface.

  Cette fois, c'est beaucoup plus facile car nous travaillons sur une terrasse déjà cultivée l'année dernière! Et l'âne, Fayou, commence à prendre un rythme de travail. Et oui, c'est comme nous, il faut le temps qu'il se chauffe et qu'il comprenne que les vacances sont finies! Finalement, il ne s'arrête plus, il ferait presque les demi-tours tout seul.







 Après un petit ratissage, cette faïsse sera prête à accueillir les courgettes, pâtissons, et oignons!



Merci les filles! Equipe de choc!

2 commentaires:

  1. Que du bonheur !!

    et oui équipe de choc, super le selfy :-) !!!
    Et quel bel article, tu écris comme une pro Alexia.

    Je voulais ajouté que ta petite ferme est un petit coin de paradis au coeur des Cévennes. Quand on pense que tu plantes des fleurs pour que Fayou puisse en croquer quelques unes :-))) alors là on a tout compris du style de culture..
    J'ai vu les photos avant/après (surtout avant...) chapeau, dur travail et beaucoup de courage, je ne sais pas si j'aurais moi-m^me eu le courage de croire qu'on pouvais y faire de parfaites petites terrasses, mais le résultat est là. Un ENORME bravo à toi.

    Des fleurs, des plantes et de la biodiversité à n'en plus finir, je recommande tes produits à tout le monde.
    Tu nous à fait gouter un petit plat agrémenté de quelques plantes de ton secret, c'était extra, longue vie à tes tisanes et futurs mélanges d épices florales...

    Un gros bisous à toute ta petite famille -;)

    RépondreSupprimer
  2. Ohlala Emmanuelle ton message m'a fait très chaud au coeur!!!
    C'était super de bosser avec toi et Alexia et de te rencontrer avec ta joie de vivre rayonnante!

    Gros bisous

    Alexia

    RépondreSupprimer