lundi 14 octobre 2013

Frelons asiatiques....



Depuis quelques jours, nous apercevons des frelons asiatiques attaquer nos abeilles.
Postés à l'entrée des ruches, faisant du surplace, ils attendent les butineuses alourdies par le pollen pour les attaquer. 
A raison d'une abeille par minute, cela fait 60 abeilles par heure et donc 1440 abeilles par jour..en bref, on ne pouvait pas laisser faire.

Cette saleté de bestiole est originaire d'Asie continentale. Importé par accident par les bateaux de marchandises, il s'est développé de manière fulgurante en France et en Europe où il n'a pas de prédateur.
Il faut dire que l'Etat ne s'est pas particulièrement préoccupé de cette catastrophe écologique...
En effet, le frelon asiatique est un prédateur redoutable pour les abeilles. Ils peuvent décimer des ruches entières. 





Un de moins

Nous avons donc fabriqué le "classique" piège à frelon asiatique, qui fonctionne très bien.
Une bouteille coupée en deux, la partie du goulot encastrée à l'envers dans le bas de la bouteille pour que les frelons puissent rentrer mais pas sortir.
Dans le fond de la bouteille :

-Une demie canette de bierre brune DE QUALITE
-Trois cuillères à soupe de sirop de cassis DE QUALITE
-Une cuillère à soupe de vin blanc.

La bierre attire ces alcooliques de frelons, ainsi que le sirop de cassis. Le vin blanc agit comme un repulsif pour les abeilles afin qu'elles ne se retrouvent pas dans le piège.

Deux de moins

Nous posterons bientôt des photos du piège en question, qui fonctionne très très bien.

Au printemps prochain, nous essaierons une deuxième solution qui consiste à faire circuler des poulets dans le rucher. Oui oui, des poulets!

En effet, ces derniers ont un grand besoin de proteines pour se développer. Le frelon asiatique est donc un met de choix pour eux. Celui-ci étant gros et faisant du surplace devant les ruches, il est facile à attraper.
Les poulets ne mangent pas les abeilles qui lui apprendront vite que ce n'est pas une bonne idée. Il n'attrapera que les abeilles faibles et malades. Cette association est apparemment concluante, et étant très curieux, nous avons envie d'essayer.



1 commentaire:

  1. bravo... !
    J'ai eu à faire face à un nid de frelons dans le toit de la yourte...
    Je n'ai pas trouvé de solution écologique satisfaisante... et ai lâchement laissé les pompiers s'y atteler !

    RépondreSupprimer