samedi 8 juin 2013

Quelques recettes de saison : limonade de fleurs de sureau et sirop de romarin

Si on se donne beaucoup de mal au jardin pour faire pousser légumes et fruits, il y aussi ces plantes qui poussent toutes seules et avec lesquelles on peut préparer de chouettes boissons.

En ce moment à la Rouvière le sureau est en fleur, et c'est le moment de cueillir le romarin encore vert et tendre.





J'en ai donc profité pour m'amuser un peu. Voici deux recettes extrêmement simples, pas chères et qu'on appréciera quand il se mettra à faire chaud.
















La limonade de fleurs de sureau : 



    Le sureau est un petit arbuste facilement reconnaissable qui pousse partout en France, en général près des ruisseau ou d'une source d'humidité. Au printemps il présente de belles ombelles de fleurs blanches, et en été des grappes de baies noires. Les baies ne sont pas consommables crues, mais on peut en faire du sirop, ou des confitures. Le bois a fait le bonheur de nombreux enfants car il est facile de le creuser pour confectionner des petites flûtes, sifflets ou autres instruments à vents.

    Au jardin il est d'une grande utilité. D'une part sa présence indique un sol riche en azote. D'autres part il sert d'abri aux bébêtes utiles au jardin en leur offrant ses baies noires, ses fleurs nectarifères et des abris dans ses bois creux : oiseaux, insectes butineurs en tout genre etc... Et en plus, on peut fabriquer avec ses feuilles un purin en suivant la même recette que le purin d'orties qui a de nombreuses vertus au jardin : il combat les pucerons, le mildiou, fortifie les plantes etc...

    La fleur de sureau a comme propriété d’accélérer la fermentation naturelle de boissons, et apporte un goût délicatement fleuri.

Voici la recette : 

Dans un grand pot en verre, mélanger 500g de sucre à cinq litres d'eau. Ajouter : 
- un verre de jus de citron pressé, et s'ils sont bio ou non traités vous pouvez laisser les peaux à macérer. 
-une dizaine de belles ombelles de fleurs. Les cueillir un peu en hauteur afin d'être sûr qu'elles soient propres car il ne faut pas les rincer sous l'eau.
-éventuellement une petite poignée de raisins secs.

   Placer le pot dans un endroit bien ensoleillé, ne surtout pas fermer hermétiquement : préférer un linge ou une gaz pour éviter que des insectes viennent se noyer dans la future limonade.
Laisser macérer pendant cinq jours DE SOLEIL. Remuer tous les jours.

    Au bout de se temps, filtrer et mettre en bouteille à fermeture mécanique. (des bouteilles à limonades quoi). Mettre les bouteilles dans un endroit frais, attendre encore deux semaines.
Et voilà, la limonade est prêtes! Attention à l'ouverture, avec la fermentation il peut y avoir énormément de pression dans les bouteilles d'où l’intérêt d'avoir de bonnes bouteilles avec une bonne fermeture!


Ma limonade qui macère au soleil. 



Le sirop de Romarin




Normalement tout le monde est en mesure de reconnaître le romarin grâce à son odeur fortement aromatique.

Pour faire le sirop de romarin il faut le cueillir au printemps, quand il est encore vert et tendre. Il peut être en fleur, c'est encore mieux. 



Cueillir une trentaine de branches tendres de dix centimètres environ.
Faire bouillir deux litres d'eau. A l’ébullition, ajouter le romarin, laisser bouillir 5min puis couper le feu et laisser infuser 20min.
Retirer le romarin.
Ajouter un kilo de sucre.
Rallumer le feu, et laisser bouillir doucement le sirop pendant 15/20min en mélangeant régulièrement afin que le sirop n'accroche et ne caramélise pas. Le sirop va s'épaissir.


Le verser chaud dans des bouteilles en verre bien propres, voire stérilisées c'est encore mieux. Fermer avec un bouchon de liège.

Le sirop peut se conserver au minimum trois mois, s'il est entreposé dans une cave fraîche ou au frigo.
Servi bien frais, ce sirop est un délice et est super rafraîchissant! Il peut être utilisé aussi dans des desserts.

1 commentaire:

  1. Mmmmhhhh... ça a l'air bon ! Quand (enfin) il fera beau, je pourrai essayer la limonade. Mais par contre, le sureau de mon jardin est couvert de pucerons ! Les jeunes tiges de l'année en sont noires à certains endroits... Il faut dire qu'il y a une pénurie de coccinelles cette année. Alors je fais un purin de feuille de sureau pour traiter mon sureau ? ;-)

    RépondreSupprimer